fbpx
Hotline gratuite 0800 660 660

Témoignages

Par souci de confidentialité, des noms et prénoms d’emprunts sont parfois utilisés pour les auteurs des témoignages.

Vous avez participé à une de nos rencontres et souhaitez partager votre expérience ? Envoyez-nous votre témoignage à info@espaceproches.ch.

01.2022
Sur le chemin du deuil

C’est aux soins palliatifs que j’entends parler pour la première fois du groupe deuil d'Espace Proches. Quand on pense à des séances où l’on parle de la mort, cela ne donne pas très envie de s’inscrire... Pourtant, quelques semaines plus tard, j’étais arrivée à un stade où le décès de ma mère était devenu un tel tabou que je n’arrivais pas à surmonter et je me sentais complètement seule. C’était compliqué d’en parler avec mon entourage, et je percevais que mes proches étaient en profond décalage par rapport à ce que j’avais vécu pendant les 3 ans où la maladie incurable de ma mère n’a fait que de prendre de plus en plus de place.

Les rencontres à Espace Proches se sont avérées finalement tout autre que ce à quoi je m’attendais. En début de séance, on entre en douceur dans une thématique, comme nos ressources ou nos émotions par exemple, et cela permet de libérer plus facilement la parole de chacun. Les animatrices veillent à ce que la bienveillance soit toujours de mise et j’ai pu m’exprimer, parfois sur des ressentis peu avouables, sans jamais me sentir jugée. Il n’y a pas de tentatives de nous faire sortir des émotions négatives que l’on traverse ou de trouver des solutions à notre mal-être, mais une réelle écoute et une acceptation de nos états internes qui se présentent sur le moment. Cela a surement contribué à rendre les participants à l’aise; j’ai été surprise de voir comment tout le monde s’exprimait de manière si authentique et que l’on pouvait véritablement se nourrir des expériences les uns des autres. Ces rencontres m’ont vraiment aidée à me confronter avec le deuil et avec les multiples émotions qui l’accompagnent. Sans que cela ait été facile, j’ai pu faire quelque pas de plus vers une forme d’acceptation et de sérénité pour l’avenir.

Je remercie du fond du cœur les animatrices pour leur sensibilité, leur patience et leur empathie durant ces échanges et je souhaite plein de courage à celles et ceux qui traversent des périodes difficiles actuellement.

A.-M. B.

06.2021
Sur le chemin du deuil

Après avoir attendu plusieurs années avant de me sentir prête à échanger sur les deuils brusques que j’ai vécus au sein de ma famille, j’ai participé à l’atelier Sur le chemin du deuil. La bienveillance, l’écoute et la disponibilité des trois intervenantes m’ont aidée à m’ouvrir et à ne plus me sentir coupable de souffrir de ces événements. Je me suis sentie soutenue et légitimée au sein de ce groupe de parole.

Cela a été pour moi l’occasion de partager mes émotions, mes peurs, mes ressentis par rapport à ces situations de deuil pour pouvoir mieux avancer. Me sentir entourée par des personnes qui pouvaient me comprendre m’a beaucoup soulagée. Je suis infiniment reconnaissante pour ces moments et je suis heureuse d’avoir trouvé cet atelier.

Le groupe sur le deuil d'Espace Proches a été d’un grand réconfort pour moi et j’espère qu’il pourra l’être pour vous également.

Encore merci.

Lana

 

01.2021
Sur le chemin du deuil

Voici pourquoi j’aimerais vous dire merci d’avoir pu participer aux rencontres d’Espace Proches autour du deuil.

Sans que je puisse m’y attendre, mon mari est décédé subitement du Covid après 54 ans de mariage. J’étais sous le choc et avais de la peine à réaliser ce qui s’était passé. Cet état s’est vite transformé en un état de détresse, d’incompréhension.

Une amie m’a parlé de ce travail qu’on peut faire à Espace Proches.

Quand à la première rencontre j’ai remarqué que j’étais avec 5 jeunes gens qui avaient perdu un parent, je me sentais un peu décalée. Mais j’ai compris que ce n’est pas important qui on a perdu ni à quel âge, mais que nous tous étions dans la situation qu’une perte pour toujours était si douloureuse.

Dans les séances qui ont suivi, le groupe a changé et nous étions tous là avec des deuils pour différentes raisons et à différents âges.

De pouvoir s’exprimer sans retenue, sachant qu’on n’est pas jugé mais entendu avec compréhension, et se sentir moins seul dans ce que l’on ressent, entendre que c’est normal, m’a déjà soulagée. Un thème était donné par nos animatrices, autour duquel on a créé quelque chose en dessinant, faisant un collage ou choisissant des images qui nous parlaient, etc. Cela m’a aidée à découvrir mon ressenti et à y mettre des mots. Le groupe était à l’écoute, intervenait parfois sans jugement, mais en accompagnant notre histoire. Ecouter les autres, essayer de comprendre leurs ressentis, entendre des réactions positives ou bloquées sur une situation, et avoir pu dire tout ça en confiance et non jugement, m’a fait réfléchir et m’a aidée à avancer sur mon chemin.

Quand les 8 séances étaient passées, je devais presque faire un nouveau petit deuil d’avoir perdu ces moments enrichissants et encourageants.

Maintenant je continue mon chemin encore avec des hauts et des bas, mais renforcée par l’expérience vécue avec vous tous et encouragée par l’amour de ma famille et mes amis.

Il faut du temps…

Merci à vous tous !

R.

10.2020
Sur le chemin du deuil

Intrigué avant la rencontre, rassuré durant les partages, puis finalement soulagé d'un poids, celui d'avoir le droit de vivre heureux malgré le départ de cet être cher, je suis passé par tous les états émotionnels durant ces moments en groupe.

Passé la peur de me sentir vulnérable, de devoir partager mon intimité avec des inconnus, j'ai été accueilli avec la plus grande bienveillance et compréhension par cette équipe de 3 femmes merveilleuses et un groupe chaleureux, toujours libre de partager (ou non) mon expérience, mon vécu et mes émotions du moment.

Durant ces moments passés ensemble, où le jugement n'a pas sa place, vous trouverez de l'écoute, un grand réconfort et des outils qui vous aideront à surmonter ce cap douloureux. La joie existe encore, maintenant et plus tard.

Daniel C.

07.2019
Sur le chemin du deuil

Jeudi 25 octobre 2018, mon amie est moi nous nous apprêtions à passer une journée de congé quand, vers 10h, on sonne à la porte de notre appartement.

Quelle surprise de découvrir des collègues de travail (je suis policier), la mine déconfite… Ils me disent "Séb, il faut qu'on te parle, le sujet est grave" (je ne me souviens plus exactement des termes utilisés mais ça y ressemblait).

Mes collègues étaient venus m'apprendre le décès accidentel sur son lieu de travail de mon fils, Erwan, 17 ans, jeune apprenti en 1ère année de forestier-bûcheron.

De suite, un tsunami émotionnel m'a envahi, m'a déchiré, m'a détruit et dès ces instants si douloureux, le néant s'est installé en moi.

Les jours/semaines qui ont suivi, je me suis vite rendu compte que les (rares) personnes avec qui j'essayais de partager ma peine n'étaient pas des plus réceptives à mes paroles. Je sentais bien qu'elles ne m'écoutaient que d'une oreille et que leur esprit était ailleurs. Ce comportement (que je peux tout à fait comprendre) me blessait encore plus !

Aidé du web, j'ai fait des recherches afin de connaitre et de pouvoir intégrer un groupe de discussion et pouvoir partager ma douleur avec d'autres personnes qui étaient également dans le deuil.

Je suis tombé sur le site d'Espace Proches et j'ai pu intégrer un groupe. Malgré mes craintes, mes peurs, sur le fait de m'exposer en public, j'ai de suite trouvé ma place dans ce groupe et j'ai pu exprimer sans gêne mes douleurs, mes pleurs, sans jugement aucun, avec toutes l’empathie, la bienveillance, le respect, tant des animatrices que des participantes (j'étais le seul homme).

A ce jour, après ces 8 soirées passées au sein des locaux d'Espace Proches, la douleur de la perte de mon enfant et le néant sont toujours bien présents mais je me sens quelque peu apaisé et surtout, j'ai fait de merveilleuses rencontres et de partages avec les personnes de ce groupe et les animatrices.

Je profite donc de cet espace de paroles libre pour remercier nos 3 animatrices, qui ont su nous porter tout au long de ces soirées.

Sébastien