Appel gratuit 0800 660 660

News

Toutes les dernières nouvelles d’Espace Proches.

26.09.2019
Antennes régionales - du nouveau !

Après l'ouverture de nos deux antennes dans les régions La Côte et Nord-Broye le 1er mars 2019, nous avons le plaisir d'annoncer l'ouverture de l'antenne pour la région Haut-Léman dès le 1er octobre 2019.

03.07.2019
Reflets Café des Proches - 12.06.2019

Thème : Vivre et reconnaître ses émotions

Quelle émotion de base habite dans mon cœur ? quelle émotion dominante gouverne ma vie et s’invite dans les événements qui la réveillent et parfois fait sauter les digues de l’émotion ?

Nos émotions se présentent souvent à l’improviste comme des hôtes dans une auberge et nous demandent d’être accueillies, même si elles sont indésirables. Nier l’émotion c’est nier notre nature humaine.

Vivre ses émotions, c’est peut-être les imaginer comme un filet dans la mer, qui vit le mouvement des vagues sans résister et aussi sans se laisser emporter par le courant.

Il est profitable de prendre conscience de l’histoire que l’on se raconte qui va nourrir nos émotions, confortables ou inconfortables. Il est vain de vouloir contrôler ses émotions ou de croire à un lâcher prise total, mais plutôt de chercher comment faire pour que l’émotion nous atteigne moins et trouver une manière de cohabiter avec elle sans qu’elle fasse des dégâts.

Pour ne pas se laisser emporter, il est utile d’apprendre à regarder l’émotion qui passe, avec une posture de témoin, la constater sans la juger, la comprendre comme un signal d’alarme et rester en présence sans vouloir agir tout de suite.

Être avec le souci, sans être dans le souci, chercher ce qui nous extrait du brouillard en regardant l’émotion qui nous traverse sans la juger. Un maître tibétain propose de regarder la colère comme des parents qui regardent par la fenêtre des enfants jouer dans le jardin. Quelle que soit l’intensité, l’émotion passera. Cette attitude va désamorcer l’automatisme émotion – réaction.

L’expression de l’émotion est aussi nécessaire et les codes sociaux ne nous permettent pas forcément de le faire. Il peut aussi y avoir la peur d’être submergé par l’émotion si on la laisse vivre et se dire, la peur de déplaire. On peut aussi être trop vite étiqueté par des « experts » et ne plus vivre naturellement le chemin de l’émotion même intense qui nous traverse.

Il est aussi difficile de faire face à l’émotion de l’autre. Nous sommes rarement la cause ou la véritable raison de son émotion, la colère par exemple, mais seulement l’«occasion », le paratonnerre. Surtout lorsqu’il s’agit de la colère, il est souvent très difficile de ne pas la prendre contre nous et de garder de la distance en évitant de se culpabiliser.

Le partage des émotions est un élément du lien avec l’autre. Lorsqu’un proche ne partage pas ses émotions, un mur peut se construire dans la relation.  Cependant, exprimer ses émotions ne veut pas dire déverser ses poubelles sur l’autre. C’est un travail constant de trouver la manière de dire les choses, et aussi de garder confiance en soi, quel que soit l’image que l’autre nous renvoie.

Il y a en nous une partie inconsolable mais qui ne devrait pas devenir tyrannique, elle fait partie de notre paysage. Comment faire avec ce côté inconsolable ? En être conscient sans juger, l’accueillir avec tendresse. Parfois aussi demander de l’aide pour être accompagné dans ce chemin de conscience, tendresse et liberté.

C’est aussi un chemin individuel, à prendre en dehors du conditionnement social. Par exemple, on dit « faire son deuil », comme s’il s’agissait d’achever un tricot. Là aussi il s’agit de cheminer avec les émotions, dans le rythme et l’espace adapté à chacun.

Nous nous sommes finalement invités à retrouver un peu de légèreté dans notre quotidien pour nourrir la joie. Aller rechercher au fond de soi notre âme d’enfant qui nous relie spontanément à la capacité de s’amuser, de rire, de s’enchanter. Sans en faire un « diktat », la légèreté ainsi qu’un regard teinté d’humour sur nous-même et les situations peuvent nous aider à cicatriser des émotions douloureuses.

05.06.2019
14.05.2019 - Réception avec le Président du Grand Conseil et plusieurs député-e-s

Nous avons eu le grand honneur d'accueillir à Espace Proches, le Président du Grand Conseil, Monsieur Rémy Jaquier, ainsi qu'une vingtaine de député-e-s. A cette occasion, nous avons présenté notre activité et sensibilisé nos élus sur l'importance grandissante de la thématique des proches aidant-e-s au niveau sociétal, économique et politique. Nous avons eu beaucoup de joie à partager ce moment privilégié et convivial qui nous a permis de répondre aux nombreuses questions de nos invité-e-s vivement intéressé-e-s par cette thématique.

20.03.2019
Offre d'entretiens individuels dans les régions Nord Broye et La Côte

Dès à présent, une offre d’entretiens individuels dans les régions Nord Broye et La Côte.

Réseau Santé Nord Broye, Montagny-près-Yverdon
Lundi après-midi, de 13h30 à 17h

Clinique La Lignière, Gland
Mercredi après-midi, de 13h30 à 17h30

Fondation Baud, Apples
Un mardi après-midi par mois, de 13h30 à 17h30

10.09.2018
Proches et proches aidants: soyez les bienvenus!

Un vent nouveau souffle sur Espace Proches.

Nous sommes fières de vous présenter notre nouveau site internet ainsi que notre nouvelle brochure de présentation.